Comment éviter de tomber malade cet hiver ?

5 réflexes pour éviter de tomber malade cet hiver

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Recevez votre fiche pratique

Pour apprendre les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

privacy Vos données sont en sécurité. Vous ne recevrez pas d'emails intempestifs, seulement la newsletter.

Comment éviter de tomber malade cet hiver ?

Je me suis dit que cet article tombé à pic, cette semaine j’ai dû lutter pour ne pas tomber malade, et éviter le gros rhume.

Pour la petite histoire, cette semaine mes deux collègues sont tombés malades l’un après l’autre, m’accusant d’avoir trop jouer avec la clim (qui fait office de chauffage).

Parce que c’est vrai que parfois j’ai trop chaud ou trop froid, donc automatiquement la température de la pièce fluctue.

Quand j’ai vu mes deux collègues complétement malades qui toussaient en exagérant parce qu’ils m’en voulaient.

Pendant ma pause midi je me suis donc préparée à affronter les microbes…

Et si de votre côté vous travaillez en open-space, je vous conseille d’en faire de même.

5 réflexes pour éviter de tomber malade cet hiver

Je partage avec vous ce que j’ai fait pour échapper à un gros rhume.

* 1er réflexe : les huiles essentielles

Durant ma pause midi j’ai ressorti mes huiles essentielles de ravintsara, de marjolaine à coquilles, et de romarin cinéole.

J’ai respiré au flacon ces huiles essentielles, (car elles sont plus efficaces en synergie).

Elles sont connues pour être :

  • Immunostimulantes
  • Anti-virales
  • Anti-infectieuses
  • Anti-bactériennes
  • Antiseptiques

Pour connaitre toutes les propriétés de ces huiles, je conseille d’aller voir les articles que j’ai écrits sur ces huiles essentielles.

Le soir j’ai mis une goutte d’huile essentielle de ravintsara sur mes poignets, histoire de booster un peu plus mon système immunitaire.

Attention si vous êtes sujet aux insomnies, évitez cette huile essentielle avant d’aller dormir car elle est quand même stimulante. D’ailleurs on peut l’utiliser en cas de coups de fatigue.

* 2ème réflexe : le thé citron, miel, gingembre

D’ailleurs je vous renvoie dans cet article-là où je vous explique comment soigner un rhume naturellement.

J’en ai parlé de manière un peu plus détaillée, dont les propriétés de chacun de ces aliments.

Je pense que ça m’a littéralement sauvée. Et le fait de réagir vite fait également toute la différence.

Me concernant, j’ai en plus commencé à devenir un peu parano : j’étais en train de sentir que ma gorge me grattée, qu’un mal de tête arrivait.

(A ne pas faire évidemment ! 🙂  )

* 3ème réflexe : les super-aliments

Autre chose qui a peut être joué en ma faveur, c’est le fait de boire quotidiennement du kéfir de fruit, j’en bois un verre à jeun tous les matins, et si j’ai le temps je rajoute le jus d’un demi-citron bio.

C’est une boisson fermentée qui renforcerai les défenses immunitaires, j’écrirais prochainement un article à ce sujet, car j’ai maintenant un petit retour d’expérience à vous partager.

Et certains matins quand j’ai un peu plus de temps, je bois aussi du maté vert (un thé originaire de l’Amérique du sud), c’est riche en vitamines, et ça booste aussi l’immunité.

Côté alimentation, je n’ai pas changé grand-chose. A la base je mange déjà pas mal de fruits. J’ai juste mangé un peu plus de clémentines.

Evitez les aliments peu nutritifs ou qui affaiblissent l’immunité, perso je mange très peu d’aliments transformés ou de sucres raffinés.

* 4ème réflexe : laver ses mains

Au travail, j’ai essayé d’utiliser souvent mon gel hydro alcoolique pour les mains, même si je ne suis pas très fan.

J’ai vu un article qui disait que ce type de gel pouvait faire diffuser du bisphénol A dans la peau voir dans le sang.

Le mieux étant de se laver souvent les mains avec du savon.

A défaut de pouvoir se laver les mains, ayez le réflexe gel hydro alcoolique ça dépanne.

* 5ème réflexe : repos !

Autres conseils de base, bien se reposer, bien se couvrir !

Je pense que je vais continuer sur ma lancée, je compte bien passer l’hiver sans rhume.

Bref ce sont des petits trucs qui m’ont évité de tombée malade, ou alors peut-être que j’étais déjà immunisée à ce microbe.

Je ne sais pas mais en tout cas j’ai passé mon week end tranquille et en pleine forme. 🙂 

Et vous quelles sont vos astuces pour éviter de tomber malade cet hiver ?

Répondez à cette question en dessous dans les commentaires.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

4 Commentaires

  • Merci pour ces conseils ! Je ne connaissais pas les propriétés de ces HE ni de ces boissons en tout cas c’est intéressant.

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 29 octobre 2016

      Bonjour, contente que l’article t’ai plût ! Merci pour ton message et pour ton passage sur le blog. A bientôt ! 🙂

  • Sophie

    Répondre Répondre 1 novembre 2016

    Merci pour toutes ces super infos !! Elles tombent juste à pic ! Complètes et très intéressantes j’Adore !!

    …. L’ HE de ravintsara sur les poignets ,
    je pourrais sur ceux de mon garçons de 6ans ??

    J’ai tjs pu tout réglé avec l’homéopathie ou la phyto Il n’a jamais eu d’antibiotiques jusqu’ici ….
    JAMAIS eu besoin en fait !
    Mais là, avec la rentrée des classes (dans une très grosse école – peut être que ça a joué ) il m’a fait une gastro accompagné de trés grosses fièvres , grande panique pour moi, naturellement pas eu besoin d’antibiotiques mais bon ça a certainement affaiblit son système immunitaire , moche en début d’automne …..

    Merci pour ton Blog et tes mails d’infos.
    Je t’embrasse

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 2 novembre 2016

      Bonjour Sophie,
      Pour ton garçon de 6 ans, tu peux utiliser de l’HE de ravintsara sur les poignets pas de soucis.
      Après si il a la peau un peu sensible tu peux diluer avec un peu d’huile végétale.
      Le mieux c’est quand même de faire d’abord un petit test dans le pli du coude pour vérifier qu’il n’est pas allergique.
      Tu peux aussi lui faire respirer sur un mouchoir : 1-2 gouttes (si il supporte l’odeur !)
      Par contre j’éviterai la voie orale, ce n’est pas très recommandé pour les enfants.
      Merci pour ton message gentil et à bientôt ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis