comment faire du kéfir de fruits ?

Le kéfir de fruits, le nouveau super-aliment pour avoir la pêche !

Si vous ne connaissez pas le kéfir de fruits, peut-être avez-vous entendu parlé du kombutcha ?

Vous savez cette boisson fermentée aux probiotiques. J’aime bien dire que le kéfir est un cousin du kombutcha.
 
Je commence  avoir un peu d’expérience avec le kéfir de fruits, ça va faire presque 6 mois que j’en bois quotidiennement.
 
Je tenais à vous partager mon retour d’expérience, et répondre à certaines questions que je me posais à mes débuts du kéfir.
 
Les grains de kéfir sont composés de levures et de bactéries, c’est elles qui vont “travailler” pour faire du kéfir de fruits.

Il existe aussi le kéfir de lait, mais je n'en parlerai pas dans cet article.

L'idée de boire du lait fermenté ne m'attire pas plus que ça, mais vous trouverez de très bonnes ressources à ce sujet sur le net.
 
Le kéfir de fruits est une boisson vivante, consommée de manière quotidienne elle apporte énormément de bienfaits.

Quels sont les bienfaits du kéfir de fruits ?

  • Favorise le renouvellement d'une bonne flore intestinale
  • Renforce le système immunitaire
  • Favorise un bon transit intestinale
  • Aide au nettoyage des intestins
  • Apporte des minéraux et des vitamines
  • Donnerai de beaux cheveux et une belle peaux (pas vu de différence sur ce point là pour l'instant)
  • Favoriserai la guérison de certains problèmes de peau tels que l'eczéma, le psoriasis, etc
  • Favorise une meilleure absorption des vitamines et oligo-éléments
  • Prévient les maladies cardiovasculaires
  • Régule les envies de sucre

Comment préparer un kéfir de fruits au citron ?

Voici les ingrédients pour 1 litre de kéfir de fruits :

  • Les grains de kéfir
  • 1 litre d'eau de source
  • 1 demi-citron bio
  • 1 cuillère à café de sucre (vous trouverez des recettes beaucoup plus dosée en sucre, mais je préfère ne pas mettre du sucre en excès).
     
    Me concernant, je met du sucre complet de canne bio. J'évite le sucre blanc raffiné, car les levures ne consomment jamais à 100 % tout le sucre.

    La proportion non consommée de sucre finira dans votre alimentation.
     
    Pareil pour le citron, les agrumes étant énormément "pesticidés", je préfère rester sur une valeur sure.

    A défaut de citron bio, nettoyez le soigneusement ou pelez les zestes.
     
    J'ai testé aussi avec du citron vert et je trouve cette variante aussi bien, en été c'est très rafraîchissant.

    J'ai lu sur un site anglais qu'il était aussi possible d'aromatiser le kéfir avec du gingembre frais, des épices et même de la vanille !

Peut-on faire du kéfir avec d'autres fruits que le citron ?

On peut faire du kéfir de fruits avec tous les agrumes : orange, pamplemousse, mandrine, etc.
 
De manière plus traditionnelle, on prépare  le kéfir à base de figues (sèches ou fraiches).
 
Il n'y a pas vraiment de restrictions en terme de fruits. Voici quelques exemple : raisins secs, abricots secs, pommes, framboises, cranberries, pêche, etc.

Est-ce que c'est nécessaire de mettre du sucre ?

Oui c'est même indispensable car c'est la nourriture des grains de kéfir ! Si vous n'en mettez pas, ils vont finir par rétrécir et mourir.
 
Comme je l'ai dit, choisir un bon sucre est primordial : sucre complet de canne bio.
 
N'essayez pas d'utiliser d'autres produits sucrants tels que le miel, le sirop d'érable, le sirop d'agave, ou sucre de coco, pour nourrir vos grains de kéfir. Ils n'arrivent pas consommer ces différents types de sucre.

Quelle eau faut-il utiliser pour préparer un kéfir de fruits ?

De l'eau de bonne qualité, l'eau du robinet est à éviter si elle sent le chlore, en effet les grains de kéfir sont sensibles aux produits chimiques. J'utilise de l'eau de source très faiblement minéralisée. On peut aussi utiliser de l'eau minérale, à vous de voir ce que vous préférez.
 
Il parait qu'on peut aussi utiliser de l'eau de coco, ça doit être très bon. Mais il faut dire l'eau de coco n'est pas forcément très accessible en France (prix/fraîcheur/qualité).

Ou se procurer des grains de kéfir de fruits ?

L'idéal c'est de trouver quelqu'un de votre entourage qui puisse vous en donner, car ceux que vous trouverez dans le commerce ou sur internet ont une durée de vie plus limitée.

De mon côté, c'est ma mère qui m'en a donné, elle s'en était procurée par l'un de ses amis.

A quel moment boire du kéfir ?

Perso, je le prend le matin à jeun. Et des fois le soir en rentrant du travail, quand j'ai envie d'une boisson fraiche un peu pétillante.

Comment avoir un kéfir de fruits pétillant?

Il suffit de laisser fermenter la boisson un peu plus longtemps. De mon côté, j'ai constaté que le kéfir était pétillant après 2 voir 3 jours de fermentation.
 
Si au contraire, vous avez envie de boire du kéfir non pétillant alors on peut se limiter à un jour de fermentation.
 
Pour ma part j'aime bien boire du kéfir non pétillant à jeun, et du kéfir pétillant le soir ou l'après-midi.
 
L'idéal serait d'avoir deux bouteilles de kéfir, mais ça peut devenir difficile à gérer si on a peu de temps à y consacrer.

A quelle fréquence faut-il changer les fruits?

Changer de fruits toutes les 2 semaines me semble être une bonne fréquence.
 
Il m'est déjà arrivé de laisser des tranches de citrons pendant 3 semaines sans aucun soucis.
 
Je pense qu'il n'y a pas vraiment de règles, ça dépend également des fruits, j'imagine que des framboises ou des pêches auront tendance à se dégrader plus vite que des agrumes.

Dans ce cas il faudra changer les fruits plus souvent.

Comment bien le conserver ?

Au réfrigérateur ou dans un endroit frais. Je le garde au frigo en été et l'hiver je vais le garder à température ambiante. (Il faut savoir que les grains de kéfir prolifèrent plus vite à température ambiante.)
 
On peut aussi congeler les grains de kéfir, j'en ai congeler une partie histoire de ne pas tout perdre en cas d'une éventuelle contamination.
 
J'ai essoré mes grains de kéfir et je l'ai ai mis dans un petit pot en verre, (les pots de confitures font l'affaire). Avec cette méthode de conservation, inutile de sécher les grains avant de les congeler.
 
Autre façon de conserver des grains de kéfir : sécher les grains de kéfir puis les laisser dans une boite hermétique au frigo, on peu apparemment les conserver plusieurs mois de cette manière.

Le kéfir de fruit contient de l'alcool ?

Oui, il peut contenir 1 à 2 % d'alcool. Plus le kéfir est "vieux" (3 ou 4 jours), plus la teneur en alcool augmente (environ 3% d'alcool). En principe plus on met de sucre et plus on aura d'alcool.

Comment savoir si mon kéfir est contaminé ?

Je n'ai jamais eu de soucis avec un kéfir contaminé, je touche du bois.

Mais globalement, les signes d'un kéfir contaminé sont les suivants : mauvaises odeurs, changement d'aspects des grains (couleur, texture).
 
C'est parfois difficile à identifier, quand je ne donne pas de sucre de manière régulière à mes levures de kéfir de fruits, elles ont tendance à devenir plus petites.
 
Je crois que le goût et l'odeur sont de meilleurs indicateurs.
 
Si vous voyez quelques grains de kéfir flotter à la surface pas d'inquiétudes, c'est normal.

Mon avis sur le kéfir de fruits

Etant donné que je ne bois pas de sodas, je trouve que c'est une bonne alternative (même s'il faut bien admettre que ça ne sera jamais pareil).

Question goût, ça peut paraître un peu fade au premier abord, d'où l'utilité de l'agrémenter avec des fruits ou même des herbes aromatiques (menthe par exemple).

J'en consomme d'abord pour son effet "boosteur d'immunité", et j'espère bien que ça m'aidera à passer l'hiver sans tomber malade. J'en suis assez contente, et je vous recommande de tester si vous en avez l'occasion. 🙂 
 
Et vous, connaissez vous le kéfir de fruits ? Avez-vous déjà testé ? 🙂

Répondez à cette question en dessous dans les commentaires.

Source :
culturesforhealth.com

Recevez votre mini guide en cadeau

10 conseils pour être zen et en forme grâce aux huiles essentielles

privacy Vos données sont en sécurité. Vous ne recevrez pas d'emails intempestifs, seulement la newsletter.

About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

Leave A Response

* Denotes Required Field