baume à lèvres naturels peau très sèche.

Solutions naturelles pour soigner les lèvres gercées

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Quelles solutions naturelles pour soigner les lèvres gercées ?

Les huiles essentielles et autres produits naturels sont des alternatives efficaces pour hydrater correctement les lèvres.

Quels sont ces produits naturels ?

Je vais vous en dire plus dans cet article.

Recevez votre fiche pratique

Pour connaître les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

Je ne peux pas me passer de baume à lèvres, j’ai une tendance à avoir les lèvres sèches.

J’ai tout essayé, les Labellos, les baumes Avènes, Bioderma.

Aucun ne m’a vraiment convaincu je garde un mauvais souvenir des Labellos, plus j’en mettais, plus j’avais les lèvres sèches, et plus je devais en mettre, bref une histoire sans fin.

Je trouve qu’il est extrêmement difficile de trouver des baumes à lèvres qui tiennent la route que ce soit en pharmacie, en ou en supermarché.

Je suis restée longtemps avec le baume à lèvre Yes to carrot de Sephora qui était vraiment génialissime, composition super top. Mais il est maintenant introuvable à Sephora il me semble.

Le baume Avène au Cold cream m’a bien dépannée, une pharmacienne me l’avait conseillée, mais il faut dire que sa composition laisse à désirer.

On y trouve de l’aluminium dans sa composition, pourquoi je ne sais pas. En tout cas, je ne vous le recommande pas.

Ca faisait quelques mois que je m’étais mise à utiliser seulement du beurre de karité pour faire office de baume à lèvre, et c’est ce qui m’a sauvée cette hiver, j’avais les lèvres qui avaient tendance à gercées vite avec le froid.

Je le fais un peu chauffer entre mes doigts pour le ramollir, car c’est assez dur à température ambiante.

J’ai décidé de testé une recette de baume maison.

La cosméto maison c’est comme la cuisine, il faut se motiver !

Il faut déjà bien nettoyer ses ustensiles et désinfecter le tout à l’alcool à 70° car les moisissures peuvent vite apparaitre si on ne fait attention.

Recette d’un baume à lèvres pour lèvres très sèches

Ingrédients :

  • 4 g beurre karité :  facilite la cicatrisation grâce à ces actifs ; alcools terpéniques et phytostérols.
  • 2 g cire Candelilla : cire d’origine végétale, pouvoir filmogène. Permet d’avoir une texture de baume.
  • 3 ml d’huile végétale d’avocat : Assouplissante, protectrice, cicatrisante et calmante.
  • 1 goutte d’huile essentielle de géranium rosat : anti-âge, régénérante. Naturellement bactéricide, elle empêche la prolifération des bactéries dans le pot.
  • 3 goutte vitamine E : Aide à maintenir l’hydratation de la peau.
  • Un peu d’allantoïne (facultatif) : réparatrice, adoucissante, apaisante et hydratante.

(Avec cette quantité, j’ai pu faire deux petits pots de baumes à lèvres).

Dans une coupelle en inox ou dans un bécher, faites chauffer au bain-marie : la cire de candellila, le beurre de karité et l’huile d’avocat.

Une fois que ces ingrédients sont bien en phase liquide, retirez du feu et ajouter la vitamine E, l’huile essentielle et l’allantoïne.

Il faut en ajouter très peu, après avoir tester j’ai constaté que l’allantoïne était très peu soluble aux huiles. Je m’en doutais quand même mais je voulais absolument tester.

Mélangez l’ensemble avec un petit fouet, et versez rapidement cette phase dans un petit pot avant qu’il ne commence à durcir.

(La cire a tendance à faire durcir très vite les baumes.)

Ensuite, il faut mettre ce baume au frais pour qu’il devienne solide plus rapidement.

Si vous avez des moules en forme de bâtonnet de rouge à lèvres, je pense que la texture permet d’obtenir un résultat satisfaisant, je n’ai pas testé mais il y a de grandes chances pour que ça fonctionne.

La cire candellila peut être remplacée par une cire carnauba, et l’huile d’avocat par de l’huile d’argan ou de l’huile de macadamia par exemple.

Le beurre de karité peut être remplacé par un beurre de cacao.

J’ai choisi l’huile essentielle de géranium car elle a une bonne odeur. On peut la remplacer par une autre huile essentielle.

Attention, je vous déconseille d’y mettre une huile essentielle d’agrume (citron, orange, mandarine, pamplemousse, yuzu…) dans votre baume à part si vous êtes sûr de ne pas l’utiliser en journée.

Ces huiles essentielles sont photosensibilsantes, il faut éviter de les appliquer sur la peau quand on s’expose au soleil.

A ma première tentative de baume à lèvres maison j’avais envie de donner une couleur un peu rose rouge à mon baume alors j’avais mis du jus de betterave d’Aroma-zone sans réfléchir, évidemment le baume étant à 100 % une phase huileuse c’était donc impossible de le mélanger avec cette phase aqueuse.

Je ne sais pas comment donner un peu de couleur à mon baume sans y mettre des pigments, je cherche encore.

Listes des ingrédients à éviter dans les baumes à lèvres classiques

  • Paraffine (Paraffinum liquidum) : produit issu du procédé de raffinage du pétrole.
  • Polyéthylène :  matière plastique.
  • Ozokérite : cire minérale, dérivé de la pétrochimie.
  • Microcrystalline wax (cera microcristallina) :  cire minérale, dérivé de la pétrochimie.
  • Hydrogenated polyisobutene : matière plastique.
  • Diméthicone : silicone, matière plastique
  • Hexadecene copolymer : matière plastique

On retrouve souvent ces ingrédients dans les baumes à lèvres classiques : Labello, Avène, La roche posay, Mixa…

Le problème c’est que ce type de produits ne soigneront pas vos gerçures, ce sont des agents qui permettent d’avoir une bonne texture à moindre coût.

Tous ces produits coutent très peu chers aux industriels, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont quasiment tous formulés avec ces dérivés de pétrole ou de plastiques.

L’autre problème, c’est qu’on ingère sans le savoir ces produits, et il paraitrait même qu’on avale des quantités impressionnantes de ces dérivés de pétrochimie quand on se tartine les lèvres de baumes ou de rouges à lèvres.

Beaucoup de baumes colorés ou de rouges à lèvres sont formulés avec des pigments composés de métaux lourds.

Mais pourquoi les industriels persistent-ils à mettre des pigments à base de métaux lourds dans leurs cosmétiques ?

Parce qu’ils achètent des pigments auprès de fournisseurs sans soucier de ce qu’il y a vraiment dedans.

Même en cosmétique bio, je me suis heurtée à ce problème c’est incroyable.

Vous remarquerez d’ailleurs que la plupart des cosmétiques bio sont composé à base de talc.

Peu de personne s’attarde à parler du talc, mais selon sa provenance on peut y retrouver aussi des traces de métaux lourds comme l’aluminium et même de l’amiante.

Je m’éloigne un peu, c’est important de le savoir, tous ces produits peuvent à la longue avoir un impact négatif sur la santé.

Il faut choisir des baumes formulés entièrement avec des matières végétales de bonne qualité.

Et vous quels sont produits préférés pour soigner les lèvres gercées ?

Répondez à cette question en dans de cet article dans les commentaires.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 26 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

2 Commentaires

  • Esthelle

    Répondre Répondre 6 avril 2016

    Bonjour.
    Je commence à tambouiller et je vais garder ta recette bien précieusement.
    Quand je lis la composition des baumes à lèvres tout prêts, je suis au bord de l’évanouissement!
    Bonne journée.

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 19 avril 2016

      Bonjour Esthelle, je bien d’accord avec toi. Les baumes à lèvres maisons sont faciles à faire, pas besoin de se lancer dans des émulsions il n’y a qu’une seule phase (phase huileuse). Merci pour ton message, ça fait toujours plaisir! 😉 A bientôt

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis