L’aromathérapie, quelle prise en charge ?

L’aromathérapie fait partie des médecines « douces », elles ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais certaines mutuelles les prennent en charge.

Recevez votre fiche pratique en cadeau

Pour apprendre les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

privacy Vos données sont en sécurité. Vous ne recevrez pas d'emails intempestifs, seulement l'actualité du blog

La médecine douce, ou médecine alternative, est une médecine non conventionnée par la Sécurité Sociale.

Les produits utilisés dans l’exercice de ce genre de médecine sont uniquement naturels et le plus souvent à base de plantes.

Les médecines douces les plus rependues sont l’ostéopathie, la chirothérapie, l’homéopathie et l’acupuncture. Mais, il existe bien d’autres pratiques intervenant dans le cadre de la médecine non conventionnelle. C’est le cas de l’aromathérapie.

L’aromathérapie, qu’est-ce que c’est ?

L’aromathérapie consiste entre autres à diffuser des huiles essentielles dans l’optique de procéder à des soins. Ce sont les essences aromatiques de plantes qui constituent la base d’une approche complexe. Ces essences sont plus couramment appelées « essences aromatiques » ou « huiles essentielles ».

La pratique de l’aromathérapie permet de soigner différents symptômes :

  • La toux
  • Les maux de tête
  • La sinusite
  • L’asthme
  • Les problèmes de digestion
  • La fatigue
  • Les blessures musculaires

Outre le traitement des maladies, les huiles essentielles ont des valeurs antiseptiques pour prévenir des maladies (bactéries, virus, etc).

De la même manière, elles permettent de garantir une hygiène parfaite en intérieur et de lutter contre le stress et l’anxiété.

La prise en charge de l’aromathérapie

Les médecines douces sont remboursées par la Sécurité Sociale uniquement si le praticien est conventionné, ce qui reste extrêmement rare. Dans le cas où ce dernier n’est pas conventionné, les frais restent à la charge du patient.

Face au succès des médecines douces, la plupart des mutuelles proposent désormais des garanties permettant de prendre en charge des séances de médecines douces. Ces remboursements sont exprimés sous la forme de forfaits en euros.

Nota bene : Les contrats d’assurance prévoient une limitation dans les remboursements. Le forfait peut prévoir un remboursement limité par acte de consultation et/ou prévoir un nombre de consultation limité par an.

Les remboursements dédiés à la pratique de l’aromathérapie sont inclus dans les garanties médecine douce.

Il y a donc des forfaits annuels en euros pour financer les dépenses de l’aromathérapie. Les huiles essentielles sont quand à elles prisent en charge dès lors qu’il y a prescription médicale (ordonnance, …).

Les personnes âgées, aussi appelées les « seniors », sont les plus gros consommateurs de ce type de prestations.

Pour répondre à la demande, les mutuelles seniors sont celles qui proposent les plus gros forfaits de médecines douces. En ce qui concerne les huiles essentielles il faut vérifier qu’il y ait la ligne remboursement de la naturopathie qui est à l’origine de la prise en charge des différentes huiles.

CompagnieNombre de séances par anRemboursement par acteForfait disponible
MMCN.CN.C400€ par an
ALPTIS525 €125€ par an
ASAF AFPSN.CN.C180€ par an
MGC450 €200€ par an
MIEL330 €90€ par an

Tableau de garanties dans différentes compagnies pour la prise en charge de l’aromathérapie

Voir aussi le dossier complet « Les médecines douces » sur bonne-assurance.com

Je remercie Antoine pour cet article invité ! 😉 

About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

Leave A Response

* Denotes Required Field