comment utiliser facielment les

Comment utiliser les huiles essentielles sur la peau?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’usage des huiles essentielles sur la peau est très efficace et généralement bien toléré.

Elles agissent rapidement et de façon prolongée.

Il y a différentes méthodes pour utiliser les huiles essentielles sur la peau, dans cet article nous allons voir la méthode par friction. 🙂 

Dans quels cas utiliser les huiles essentielles sur la peau ?

  • Troubles nerveux comme le stress, les angoisses.
  • Problèmes digestifs.
  • Maux de têtes, migraines.
  • Problèmes de peau.
  • Affections respiratoires comme le rhume, la bronchite, la sinusite…
  • Problèmes de circulation veineuse.
  • Douleurs musculaires, courbatures, arthrose.

    fiche conseils pour apprendre à utiliser les huiles essentielles

Recevez votre fiche pratique en cadeau

Pour connaître les bases sur l’utilisation des huiles essentielles.

Comment faire une friction ?

Versez quelques gouttes de votre huile essentielle diluée ou pure dans vos mains, frottez les puis massez ensuite la zone concernée.

2 façons d’utiliser les huiles essentielles sur la peau (en friction)

  1. La plupart des huiles essentielles s’utilisent en dilution dans des huiles végétales, vous pouvez choisir des huiles végétales fines et pénétrantes (noyau d’abricot, macadamia, coco, etc). Il est possible de diluer l’huile essentielle dans un lait ou dans une crème pour le corps.
    Je vous précise une chose : si vous utilisez des huiles végétales trop grasses ou trop visqueuses, l’huile essentielle va avoir plus de mal à être absorbée par la peau, elle va rester en surface.
  2. On peut aussi utiliser certaines huiles essentielles sans avoir à les diluer au préalable dans des huiles ou dans des crèmes.

Comment faire les bons mélanges ?

  • L’une des règles de base c’est de ne jamais mélanger plus de 3 huiles essentielles différentes. A part si vous avez une bonne connaissance concernant les synergies.
  • Il vaut mieux utiliser une seule huile essentielle qu’un mélange mal composé. Mélanger trop d’huiles essentielles ne sera pas forcément plus efficaces, parfois les effets seront nuls ou pourront même s’inverser. Alors faites attention. 😉 
  • Reportez-vous à des livres de référence en aromathérapie.

Dosages générales des frictions

  • Visage : 5 à 7 gouttes
  • Corps : 20 gouttes
  • Ventre : 10 à 20 gouttes
  • Jambes : 10 à 20 gouttes
  • Cheveux : 50 à 100 gouttes
  • En cas de douleurs : 5 à 10 gouttes

Les huiles essentielles à ne jamais utiliser en friction même diluée

Verveine exotique, thym, fenouil, cannelle de Ceylan (écorces et feuilles), cannelle de Chine, cannelle Tamala, thuya, oignon, ail, anis, absinthe, origan compact, origan vulgaire, ajowan, thym à thymol, sarriette des montagnes, giroflier (clous et feuilles), gingembre.

Pour ma part, il m’est déjà arrivé d’utiliser l’huile essentielle de clou de girofle sur la peau en très faible dilution, je n’ai pas eu de soucis. (Dilution de l’ordre de 0,1 – 0,2 %). Il faut tenir compte de la tolérance de votre peau.

Les huiles essentielles à diluer dans des bases (huiles végétales, crèmes…) pour faire des frictions

Verveine, vétiver, thym, térébenthine, tanaisie, serpolet, sauge officinale et sauge sclarée, sarriette, sassafras, rose, persil, origan, anis vert, basilic tropical, bergamote, carotte, coriandre, estragon, laurier, menthes, mélisse, néroli, muscade, lemongrass, cannelles.

Ces huiles essentielles sont dermocaustiques ou très irritantes.

Les huiles essentielles pouvant être utilisées pures sans dilution

Bois de rose, cajeput, camomille romaine et allemande, cèdre, citron, cyprès, eucalyptus radié, gaulthérie, genièvre, géranium rosat et bourbon, genièvre, hélichryse italienne, lavande vraie, lavandin, hysope, mandarine, marjolaine à coquilles, niaouli, orange douce, palmarosa, pin, ravintsara, romarin cinéole, santal, ylang-ylang.

Avantages de la voie cutanée :

  • Facile et efficace
  • Peu de risques de surdosage

Inconvénients de la voie cutanée :

  • Pas toujours adaptée aux peaux très sensibles, à cause des risques d’allergies.

Dans la deuxième partie de cet article, on verra les autres techniques pour utiliser les huiles essentielles sur la peau.

Mes sources :

Ma bible des huiles essentielles par Danièle Festy
Le grand livre de l’aromathérapie par Nelly Grosjean

Et vous, est-ce que vous utilisez les huiles essentielles sur la peau ? 🙂 
Répondez à cette question en bas dans les commentaires.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 26 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

6 Commentaires

  • Céline

    Répondre Répondre 10 juillet 2017

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai 2 petites questions concernant l’utilisation des huiles essentielles diluées :
    – mes filles partent au soleil, je vais leur laisser un baume apaisant à base d’huile de coco et de lavande. Quelles sont les proportions huile végétale/HE ?
    – j’utilise une semaine sur 2, pour mon visage, une crème de nuit bio à l’huile d’argan en alternance avec un sérum que je compose au moment de la pose, à base de 5 à 6 gouttes d’huile végétale d’argan ou d’hibiscus dans lequel je dépose 1 goutte d’HE de bois de Hô et 1 goutte d’HE de carotte. Mais dès que ma crème sera terminée est-il judicieux de n’utiliser que le sérum ou faut-il que je continue l’alternance crème/sérum ?
    Merci beaucoup pour vos réponses et encore merci pour tous vos conseils !
    Cordialement,
    Céline

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 12 juillet 2017

      Bonjour Céline,
      1) Vous pouvez faire un dosage de 5 % en HE, donc pour un flacon de 100 mL :
      – 95 mL Huile de coco
      – 5 mL (1 cuillère à café ou 100 gouttes) d’HE de lavande officinale / ou lavande aspic.
      Si elles ont la peau sensible / ou si elles sont très jeunes (moins de 6 ans) : faire un dosage plus faible à 1%.
      – 95 ml Huile de coco
      – 1 mL (environ 20 gouttes) HE de lavande
      (Si elles n’ont jamais utilisées d’HE de lavande sur la peau, en principe on fait un test dermique pour vérifier l’absence d’allergie.)

      2) Plusieurs possibilités :
      Soit vous continuer à alterner votre crème et votre sérum (c’est déjà une bonne façon de faire).
      Ce qui est important c’est d’utiliser une crème hydratante au moins une fois par jour (exemple le matin). De mon côté c’est ce que je fais : crème hydratante le matin, et sérum à base d’HE tous les soirs avant d’aller dormir.

      J’espère avoir répondu à vos questions.
      A bientôt, Emmanuelle

  • Céline

    Répondre Répondre 12 juillet 2017

    Bonjour,
    Oui, merci beaucoup Emmanuelle.
    Effectivement le matin je continue avec une crème hydratante.
    Merci pour vos conseils
    Céline

  • alexandra

    Répondre Répondre 9 septembre 2017

    Bonjour Emmanuelle,
    J’aurai besoin d’un conseil sur le tea tree. j’ai vu qu’il était conseillé en cas de problème d’acnée. Chaque année, de retour de vacances et à cause du soleil ma peau a besoin d’être soignée. Pour l’instant j’utilise le tea tree mélangée à une huile pour la peau. Le tea tree peut-il être utilisé ainsi ? Merci d’avance pour vos conseils précieux.
    alexandra

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 12 septembre 2017

      Bonjour Alexandra,
      Oui, vous avez la bonne méthode : diluer l’HE de tea tree dans une huile végétale : ok.
      Je vous conseille aussi l’essence de citron : au dosage de 0,5 à 2 % (1 à 2 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale).

      Attention : à utiliser uniquement le soir, les essences d’agrumes sont photosensibilisantes.

      Si vous avez la peau sensible : évitez l’HE pure de tea tree, même localement.

      Autre chose : il est possible de faire des bains de vapeur (sauna facial) pour nettoyer les pores de la peau, voici les étapes à suivre dans cet article :
      https://phytoetsens.com/solutions-naturelles-boutons-acne-peau-grasse/

      J’espère que ça pourra vous aider !

      A bientôt sur le blog,
      Emmanuelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis