le résumé du guide familial huiles essentielles phytoetsens

Le guide familial des huiles essentielles : le résumé et mon avis !

Recevez votre fiche pratique en cadeau

Pour apprendre les bons usages des huiles essentielles

privacy Vos données sont en sécurité. Vous ne recevrez pas d'emails intempestifs, seulement l'actualité du blog

Fiche conseils pour apprendre à utiliser les huiles essentielles facilementLe guide familial des huiles essentielles est un livre d’aromathérapie pratique et très utile. Adapté aux débutants comme aux plus informés.

Ce livre vous permettra d’avoir un bon aperçu des grands principes de l’aromathérapie.

Vous aurez ainsi les connaissances suffisantes pour soigner vos bobos quotidiens de manière naturelle.

Je vais dans cet article, vous détailler un peu le contenu de ce livre et vous donner mon avis ! 🙂 

Partie 1 : A propos des huiles essentielles

Comme tout bon livre d’aromathérapie, le guide familial des huiles essentielles commence par une partie historique de l’aromathérapie.

On remonte ainsi aux origines de l’utilisation de ces principes actifs végétaux  à différentes périodes, Moyen-âge, Antiquité, Renaissance jusqu’aux temps modernes.

Pour poursuivre dans cet apprentissage, quelques définitions, grands principes, et processus sont expliqués :

  • Les procédés d’extraction des huiles essentielles : de la distillation en passant par l’extraction par CO2 supercritique, toutes les méthodes d’extraction sont passées en revue. Il n’y a cependant pas de schémas, ce qui peut rendre les explications abstraites et difficile à comprendre si on a jamais eu de cours de chimie.
  • La notion de chémotype : quelle est la différence entre le romarin officinal CT verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum) et le romarin officinal camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum) ? Après avoir lu cette partie, vous serez en mesure de savoir répondre à cette question. 😉 
    Vous comprendrez dans cette partie toute l’importance du chémotype, notion essentielle de l’aromathérapie à ne jamais négliger.
  • La biochimie et physico-chimie des huiles essentielles : les propriétés pharmacologiques sont indiquées pour chaque famille de composés chimiques (alcools, aldéhydes, cétones, etc). Ce sont des informations assez rares par rapport à d’autres guides que j’ai pu voir. Cette partie nous permet de comprendre les propriétés thérapeutiques de chaque huile essentielle au regard de leur composition chimique.
  • Les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles : dans cette partie vous trouverez des tableaux récapitulatifs vous permettant de connaître par une liste non exhaustive quelles sont les huiles essentielles antivirales, anti-inflammatoire, antalgiques, etc.
  • Les modes d’actions de ces principes actifs : les actions directes et indirectes, ces notions y sont détaillées.
  • Comment choisir ses huiles essentielles ? Tous les critères y sont précisés pour que vous puissiez vous diriger vers des produits de bonne qualité.
  • Les différentes méthodes pour utiliser les huiles essentielles sont explicitées : voie orale, cutanée, diffusion atmosphérique… Et les dosages en pourcentage sont bien indiqués pour chaque type d’application.

Partie 2 : Bien les connaître

Vous trouverez les détails de 60 huiles essentielles communes :

Angélique officinale, basilic tropical, bergamote, bois de rose, camomille romaine et allemande, cardamome, carotte, cèdre d’Atlas, ciste ladanifère, citron, coriandre, cumin, cyprès, encens de somalie, épinette noire, estragon, eucalyptus citronné, eucalyptus radié, eucalyptus globulus, gaulthérie couchée, genévrier commun, géranium rosat, gingembre, giroflier, immortelle, inule odorante, katafray, laurier noble, lavande aspic, lavande vraie, lavandin super, lédon du Groenland, lemongrass, lentisque pistachier, litsée citronnée, mandarine rouge, marjolaine à coquilles, menthe poivrée, myrrhe de Somalie, Myrte vert, nard de l’Himalaya, niaouli,petit grain bigarade, pin sylvestre, poivre noir, ravintsara, romain CT cinéole, romarin CT verbénone, sapin baumier, sarriette des montagnes, tea tree, thym CT linalol, et thym CT thujanol.

Pour chacune d’entre elle, on y trouve quelques généralités, les propriétés thérapeutiques, les indications (dans quels cas les utiliser), comment les utiliser, les précautions d’usage et les contre-indications.

Partie 3 : Bien les utiliser

Un première partie est consacrée aux “trousses aromatiques”, il s’agit des huiles essentielles à se procurer en guise “d’armoire à pharmacie”. (Petite précision issue de cet ouvrage : les formules proposées ne sont pas des prescriptions médicales mais seulement des conseils !)

  • La trousse des indispensables : les huiles essentielles incontournables à avoir absolument chez soi !
  • La trousse complète : pour pouvoir soigner un peu près tout et n’importe quoi ; maladies ORL, troubles digestifs, mal des transports…
  • La trousse d’urgence : en cas de bobos comme des brûlures.
  • La trousse de l’automne : on y trouve des huiles essentielles pour booster son immunité, des huiles sédatives pour se relaxer.
  • La trousse de l’hiver : pour passer l’hiver de manière sereine à l’abri des infections et des virus. Ou tout simplement pour se soigner des maladies hivernales telles que la grippe, les rhumes, etc.
  • Et encore bien d’autres trousses sont détaillée : trousse du printemps, de l’été, des maux féminins, des coupe-faim, de l’enfant à partir de 3 ans, de l’adolescent, de la concentration pour les examens, de voyage.

La deuxième partie est dédiée au traitement de maux spécifiques par les huiles essentielles ou par les hydrolats.

Pour chaque maux, on retrouve le détail des causes, des symptômes, et quelques conseils aromatiques.

Ces conseils comprennent des recettes d’huiles essentielles à utiliser avec un diffuseur, dans son bain, sur la peau, etc.

Vous trouverez également des “formules à respirer”, celles-ci permettent ainsi de confectionner ses propres roll-on aromatiques.

Les maux traités sont divers : anxiété, stress, eczéma, psoriasis, brûlures, arthrose, tendinite, varices, aphtes, ballonnement abdominal, difficultés à digérer, angine, grippe, sinusite, rhinite allergique, baisse des défenses immunitaires…

Mon avis sur le guide familial des huiles essentielles

Le guide familial des huiles essentielles est un livre d’aromathérapie somme toute classique dans sa présentation des huiles essentielles, il a le mérite d’être facile d’utilisation.

Ce guide est beaucoup plus attrayant visuellement que son analogue Ma bible des huiles essentielle de D. Festy.

Les nombreuses illustrations contenues facilitent la lecture, néanmoins j’aurais bien aimé voir des schémas explicatifs sur les procédés d’extraction des huiles essentielles.

Pour débuter ce livre me semble être adéquate au vu de la richesse des informations disponibles, les explications m’ont parues assez claires et précises.

Pour ce qui est des dosages en huiles essentielles : il y a trois pages d’explication à ce sujet, ce qui est appréciable quand on ne se sait pas ce que signifie diluer à X % l’huile essentielle abc dans une huile végétale.

Points forts :

  • Livre attrayant par ses illustrations et sa mise en page.
  • Peut convenir aux débutants en aromathérapie.
  • Assez complet dans son contenu.

Points faibles :

  • Lourd, difficile à transporter en dehors chez soi.
  • Non exhaustif : notamment la partie des maux quotidiens qui je trouve est un peu succincte
  • Pas forcément très original comme livre sur les huiles essentielles, est-ce vraiment un point faible ?

Ma note pour ce livre : 4 Stars (4 / 5)

Si vous êtes intéressés par ce livre d’aromathérapie, cliquez-ici pour acheter “Le guide familial des huiles essentielles”
(Il s’agit d’un lien affilié).

About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

4 Comments

  • Esthelle

    Reply Reply 2 février 2017

    Bonjour.
    En regardant les 60 huiles essentielles communes, je m’aperçois qu’il n’y a pas certaines que j’utilise et d’autres dont je n’ai jamais entendu parler. Cela me démontre que j’aurais bien besoin d’un livre comme celui-là pour me guider et ne pas me planter.
    Bonne journée.

    • Emmanuelle

      Reply Reply 7 février 2017

      Bonjour Esthelle, un livre d’aromathérapie ça sert toujours, et celui est pas mal 🙂 !
      Merci pour ton message et à un bientôt !

  • Blappy

    Reply Reply 14 février 2017

    Coucou, ça fait vraiment plaisir de te lire ( en passant sympa la nouvelle mise en page 😉 )
    Tu m’as donné envie d’acheter le livre pour creuser un peu plus sur les HE.
    Au plaisir de te relire 🙂

    • Emmanuelle

      Reply Reply 19 février 2017

      Coucou, contente d’avoir réussie à te convaincre 😉 Tu verras c’est petit investissement utile ! Merci pour ton gentil message. A bientôt !

Leave A Response

* Denotes Required Field