quelles sont les propriétés de l'huile essentielle de géranium rosat et comment l'utiliser facilement sans risques

Huile essentielle de géranium rosat : un anti-âge naturel

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Recevez votre fiche conseils en cadeau

Pour apprendre les bons usages des huiles essentielles

privacy Vos données sont en sécurité. Vous ne recevrez pas d'emails intempestifs, seulement l'actualité du blog.

fiche conseils pour apprendre à utiliser les huiles essentielles

Comment utiliser l’huile essentielle de géranium rosat ? Toutes ses propriétés !

L’huile essentielle de géranium rosat (ou géranium Egypte) est une huile essentielle fréquemment utilisée pour traiter les problèmes de peau, elle est d’ailleurs connue pour être un bon anti-rides.

J’étais persuadée que cette huile essentielle sentait mauvais, et bien je me suis bien trompée ! Elle sent presque la rose !

Découvrez toutes les infos utiles sur le géranium rosat et comment l’utiliser facilement. 🙂 

Nom botanique

Pelargonium asperum

Parties distillées

Les feuilles

Ses principes actifs

  • Oxydes terpéniques
  • Monoterpénols
  • Sesquiterpènes
  • Cétones monoterpéniques
  • Alcool sesquiterpénique
  • Esters terpéniques

Ses caractéristiques

  • Odeur : douce, fleurie
  • Couleur : jaune ambré à vert foncé
  • Consistance : fine

Huile essentielle de géranium : dans quels cas l’utiliser ?

  • Troubles nerveux : fatigue, émotivité, stress important, crises d’angoisses, irritabilité, troubles de la concentration, manque de confiance en soi, variations d’humeur, insomnies, difficulté à l’endormissement.
  • Petits traumatismes : coupures, brûlures, plaies, égratignures, ampoules, et saignements du nez.
  • Problèmes de peau : acné, eczéma, psoriasis, zona, mycoses cutanées, vergetures, cellulite, couperoses, tâches de vieillesse, rides, teint terne.
  • Autres cas : impétigo, rhumatismes, hémorroïdes, phlébite, problème de transpiration, piqûres d’insectes, candidoses, diabète, perte de cheveux.

Ses propriétés

  • Tonique cutanée
  • Astringente
  • Antiseptique
  • Antibactérienne
  • Cicatrisante
  • Régénératrice cellulaire
  • Anti-âge
  • Anti-chute de cheveux
  • Amincissante
  • Anti-infectieuse
  • Antifongique
  • Antimycosique
  • Equilibrante sur le plan nerveux
  • Régule la glycémie
  • Anti-diabète
  • Antalgique
  • Anti-inflammatoire
  • Eloigne les moustiques

Comment utiliser l’huile essentielle de géranium rosat ?

Par voie olfactive :

  • En inhalation sèche : respirez l’huile essentielle au flacon ou mettez 1 à 2 gouttes sur un mouchoir puis respirez.
  • En diffusion atmosphérique : l’huile essentielle de géranium rosat utilisée en diffusion est un répulsif de moustiques. Elle permet également de calmer les états anxieux.

    Si vous êtes stressés, vous pouvez diffuser le mélange suivant : 30 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat, 15 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, et 10 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang.

Par voie cutanée :

  • En friction : déposez une goutte pure sur la plaie pour arrêter un saignement.
  • En massage : elle peut être diluée à 5 % pour un massage relaxant. (Soit 5 gouttes dans 1 cuillère à café).
  • Dans votre crème de jour : versez 1 goutte d’huile essentielle de géranium puis mélangez bien pour homogénéiser l’ensemble.
  • Dans votre bain : mélangez au préalable 10 gouttes d’huile essentielle de géranium dans une base moussante.
  • En bain de bouche : diluez 4 gouttes d’huile essentielle dans un dispersant (vodka ou Solubol) puis ajoutez-y un petit verre d’eau. Rincez-vous la bouche avec cette solution puis recrachez.
  • Dans votre shampoing : Versez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat pour une action antichute.

Par voie orale :

  • Contre les troubles nerveux : 1 goutte dans une cuillère à café d’huile d’olive ou de purée d’amande. A prendre 3 fois par jour.

Des contre-indications ?

Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser l’huile essentielle de géranium rosat durant les 3 premiers mois de grossesse.

Pour connaître les précautions d’usage des huiles essentielles, allez voir cet article !

Les informations de ce blog sont à titre informatifs, c’est pourquoi elles ne remplacent pas l’avis d’un spécialiste.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis