huile-essentielle-citron

Huile essentielle de citron, un remède à tout

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

L’huile essentielle de citron est l’une de mes huiles essentielles préférées, on l’a connait pour ses vertus anti-infectieuses et circulatoires.

De mon côté, je l’utilise souvent quand j’ai un bouton récalcitrant qui me donne du fil à retordre.

J’ai remarqué que l’inflammation du bouton diminuée nettement dès la première application. Je l’utilise seulement le soir avant d’aller dormir pour éviter des soucis de photosensibilisation.

Résultat : j’ai laissé tomber mon huile de tea tree pour celle de citron qui me donne de meilleures satisfactions pour soigner mes imperfections.

Recevez votre fiche pratique en cadeau

Pour connaître les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

fiche conseils pour apprendre à utiliser les huiles essentiellesVous ne savez pas exactement comment bien utiliser l’huile essentielle de citron ? Je vous en dis plus dans cet article. 🙂

Nom botanique

Citrus limonum

Parties distillées

Les zestes des fruits

Ses principes actifs

  • Monoterpènes
  • Sesquiterpènes
  • Coumarines
  • Aldéhydes

Ses caractéristiques

  • Odeur : citronnée, tonique, acidulée
  • Couleur : jaune vif
  • Consistance : fine

Huile essentielle de citron, dans quels cas
l’utiliser ?

  • Problèmes de peau : peaux grasses, points noirs, acné,  furoncles, abcès, éruptions cutanées, couperose, cellulite, verrues, piqûres d’insectes, engelures, rides, dartres, plaies infectées, séborrhées.
  • Troubles nerveux : anxiété, fatigue nerveuse, manque de concentration, état de lassitude, insomnies d’origine nerveuse, cauchemars.
  • Maladies hivernales : rhinite, sinusite, otite, grippe.
  • Troubles digestifs : ballonnements, flatulences, ulcères gastriques, aérophagie, gastrites, fatigue digestive, nausées, diarrhées, crises de foie, insuffisance hépatique, hépatite, lithiase biliaire, céphalée d’origine digestive.
  • Troubles cardiovasculaires : diabète non insulinodépendant, fragilité capillaire, jambe lourde, stase veineuse, varices, phlébites (prévention), thromboses, artérites, athérosclérose, maladie de Raynaud, hypertension artérielle, hyper-cholestérolémie.
  • Autres cas : mal des transports, problèmes circulatoires, hypertension, parasites intestinaux, rhumatismes, surpoids, calculs rénaux, convalescence, ongles cassants.

Ses propriétés

  • Bactéricide
  • Antiseptique aérienne
  • Antivirale
  • Dépurative
  • Détoxifiante
  • Drainante
  • Favorise le déstockage des graisses
  • Favorise le métabolisme
  • Anti-cellulite
  • Stimule le foie
  • Astringente
  • Purifiante de la peau
  • Amincissante
  • Antidépressive
  • Anti fatigue
  • Tonifie les veines
  • Fluidifie le sang
  • Anti-couperose
  • Anti-rhumatismale
  • Dissous les calculs rénaux
  • Désaltérante
  • Calme les nausées
  • Favorise la concentration
  • Relaxante
  • Antidépressive
  • Tonique digestive
  • Stomachique
  • Carminatif
  • Stimule les sécrétions biliaires du foie
  • Stimulant pancréatique
  • Expectorante

Par voie olfactive :

  • Avec un diffuseur d’huiles essentielles : pour assainir l’air de votre intérieur, vous pouvez faire le mélange suivant : 40 gouttes d’essence de citron + 10 gouttes d’essence de pamplemousse. Ces huiles essentielles ont aussi des propriétés sédatives importantes, ce qui me permet aussi de se relaxer après une journée bien épuisante et stressante.
  • En inhalation sèche : pour se détendre rapidement, respirez l’essence au flacon. Si vous avez du mal à vous endormir le soir : quelques gouttes sur un mouchoir à côté de votre oreiller. Cela pourra vous aider à trouver le sommeil.
  • Dans votre bain : pour un bain délassant, mélangez au préalable 10 gouttes d’huile essentielle de citron dans une base moussante.
    Pour faire une synergie relaxante voici les huiles essentielles avec lesquelles associée l’huile essentielle de citron : mandarine verte, bergamote, orange douce, litsée citronnée.

Par voie cutanée :

  • Pour une utilisation cosmétique sur le visage : diluez l’essence de citron dans une huile végétale à 0,5 à 2 % (1 à 2 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale). Ce dosage convient pour traiter de soucis de peaux à tendance grasse.
    Si comme moi, vous voulez soignez vos boutons d’acné avec l’huile essentielle de citron, je vous conseille de toujours la mélanger avec un peu d’huile végétale. Il m’est arrivé de l’utiliser pure et je l’avais amèrement regretté sur le moment !! (sensation de brûlures, rougeurs). En fait c’est une règle de base de toujours bien diluer les essences d’agrumes, car elles sont dermocaustiques.
  • En massage des jambes pour traiter des varices. Elle peut être diluée jusqu’à 20 % (20 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale). Après, il est tout à fait possible d’adapter à un dosage qui vous convient mieux, ça va dépendre de la sensibilité de votre peau.
  • Dans votre shampoing ou masque : en cas de cheveux gras, 4 gouttes d’huile essentielle de citron dans une dose de produit.
    Pour une action anti-chute supplémentaire : vous pouvez l’associer au romarin cinéole, à l’ylang-ylang, à l’orange douce, au cèdre d’Atlas.

Par voie orale :

  • En cas de problèmes digestifs : 1 à 2 gouttes 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive ou de purée d’amande. A prendre pendant 7 jours maximum. Attention, les essences d’agrumes sont photosensibilisantes même par voie orale !
    Même si le risque est plus faible, il existe quand même ! Alors je vous suggère d’éviter de vous exposer au soleil après avoir utiliser l’huile essentielle de citron.
  • Pour parfumer un dessert : ajoutez 1 à 2 gouttes dans la préparation (flan, crème renversée, cheesecake spéculoos, tarte au citron meringuée, cake, crêpes, etc)

Quelle huile essentielle de citron choisir ?

Je vous suggère de choisir une huile essentielle BIO , car comme je le dis souvent les agrumes sont énormément traités aux pesticides.

Quand l’essence de citron est extraite de l’écorce, les pesticides se retrouvent également dans l’huile essentielle (oui, ils ne disparaissent pas subitement, ils sont toujours là malheureusement !) Ce qui est finalement assez gênant…

Au final, est-ce qu’on veut se soigner ou s’empoisonner ? Je pense la réponse est vite réfléchie.

Payer quelques euros supplémentaires pour avoir un produit de qualité c’est ce qui me parait le plus judicieux. Après si vous comptez uniquement parfumer des savons maison avec des huiles essentielles non bio, pourquoi pas.

Tout dépend de l’utilisation que l’on veut en faire. Mais concrètement l’économie entre le bio et le pas bio est assez dérisoire…

Ou trouver des huiles essentielles de bonne qualité ?

Vous cherchez des huiles essentielles bio ?

Vous souhaitez acheter des huiles essentielles de bonne qualité à prix raisonnables ?

Je vous propose l’essence de citron bio de mon partenaire Anastore Bio.

➡ Cliquez-ici pour vous procurer de l’essence de citron (pure et naturelle).

Des contre-indications ?

  • Les femmes enceintes, ou allaitantes, et les enfants de moins de 7 ans ne doivent pas utiliser d'huile essentielle de citron.
  • Evitez d'utiliser cette huile essentielle pure, elle peut être irritante (dermocaustique).
  • Ne vous exposez pas au soleil après l'avoir utilisé, l'essence de citron est photosensibilisante (risques de tâches sur la peau de manière irréversibles) !
  • A éviter par les personnes ayant un traitement médicamenteux anticoagulant.
  • A éviter par les personnes qui doivent subir une intervention chirurgicale, car l'essence de citron est un fluidifiant sanguin.

Pour connaître les précautions d’usage des huiles essentielles, allez voir cet article !

Les informations de ce blog sont à titre informatifs, c’est pourquoi elles ne remplacent pas l’avis d’un pharmacien ou d'un médecin.

Et vous avez-vous déjà testé l’huile essentielle de citron ?  🙂
Répondez à cette question en bas dans les commentaires.

Mes sources :

Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy
Article Pubmed : Sedative, anxiolytic and antidepressant activities of Citrus limon (Burn) essential oil in mice

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 26 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis