Comment booster sa motivation naturellement ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Booster sa motivation naturellement, comment y parvenir ?

Je ne sais pas pourquoi l’hiver est souvent pour moi une période qui tourne au ralenti. Certainement le manque de chaleur, de lumière, bref quoi qu’il en soit, été comme hiver, il faut garder le cap et rester motivé en toutes circonstances ! Voici quelques unes de mes astuces pour rester hyper motivé.

1. Les huiles essentielles pour garder le cap

Inhaler des huiles essentielles stimule l’odorat et plus particulièrement les nerfs olfactifs, des signaux sont alors reçu au niveau du système limbique.

Ce dernier contrôle en partie le rythme cardiaque, la respiration, la tension, et la production d’hormones, etc.

Ainsi les signaux reçus au niveau du système limbique engendrent une réponse émotionnelle, physiologique et endocrine.

Voici un exemple : lorsqu’on inhale une huile essentielle d’orange douce, des composés aromatiques volatiles atteignent le système limbique, ces molécules chimiques aux propriétés sédatives auront pour effet de calmer le système nerveux. Ce qui aura pour finalité une sensation d’apaisement.

Les huiles essentielles ne vous pourront pas vous sortir d’un état léthargique… 🙂 En revanche elles peuvent vous aider à garder le focus, et vous permettre de booster votre concentration intellectuelle.

Recevez votre fiche pratique en cadeau

Pour connaître les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

1. Les huiles essentielles pour booster naturellement sa motivation

Les huiles essentielles pour booster sa concentration

  • Basilic tropical (Ocimum basilicum) : équilibrante, apaise les crispations, anti-stress.
  • Nard Jatamansi (Nardostachys jatamansi) : grand pouvoir calmant, indiqué en cas d’anémie.
  • Menthe poivrée (Mentha piperita) : stimulant nerveux, booste la concentration intellectuelle.
  • Cyprès vert (Cupressus sempervirens) : équilibre le système nerveux.

Les huiles essentielles pour lutter contre la fatigue physique

  • Sariette (Satureja montana) : stimulante générale, aide à lutter contre l’épuisement.
  • Citron (Citrus limomum) : indiquée en cas de fatigue générale, d’asthénies.

Précision : bien entendu, les huiles essentielles ne remplacent pas de bonnes nuits de sommeil.

Les huiles essentielles pour enrayer la fatigue nerveuse

  • Epinette noire (Picea mariana) : stimulante nerveuse, indiquée en cas d’épuisement ou de coups de pompe.
  • Muscade (Myristica fragans) : booste la mémoire, aide à surmonter l’échec, tonique général.
  • Ylang-ylang (Cananga odorata): propriétés anti-stress, stimulant intellectuel.
  • Petit grain bigarade (Citrus aurantium): harmonisante, apaisante, favorise le sommeil.
Comment bien les utiliser ?
  • Par inhalation : inspirer au flacon durant 5 secondes et expirer pendant 5 secondes et répéter l’opération 10 fois de suite.
  • Par voie cutanée : appliquer localement une à deux gouttes l’huile essentielle sur le plexus solaire (faces internes des poignets).
  • Important : tester l’absence d’allergies cutanées avant l’utilisation d’huiles essentielles.

2. Un life style healthy

Avoir une bonne hygiène de vie : alimentation, sport, environnement, etc.

Si n’avez pas de motivations, pas d’énergie, peut être faut-il aller chercher du côté de votre alimentation. Le nerf de la guerre, ce qui impacte votre santé à tous les niveaux.

J’évite les aliments qui abaissent mon niveau d’énergie : plats industriels, viandes, sucres raffinés (même si j’ai encore des progrès à faire avec le sucre).

J’évite aussi les médicaments conventionnels dans la mesure du possible, il m’arrive d’en prendre de manière très occasionnelle.

Le sport est également un élément clé à prendre en compte, c’est bien connu que le sport (cardio-training, yoga, etc) favorise la sécrétion d’endorphine : l’hormone du bien-être. Ces endorphines favorisent aussi les pensées positives, ce qui peut considérablement aider à booster sa motivation naturellement.

La méditation peut également vous aider à vous relaxer, et à vous apprendre à rester focus. Ce qui peut également vous aider à rester motivé sur le long terme.

10 à 15 minutes le matin pour bien démarrer la journée sur une note positive.

3. Un espace de travail en ordre

J’ai remarqué que j’étais plus motivée à me mettre au boulot lorsque mon espace de travail est bien rangé.

Il m’arrive parfois de n’avoir que mon ordinateur sur mon bureau, ce qui ne me laisse pas d’autres choix que de travailler. Ceci m’évite de me distraire avec des objets ou des livres que j’aurais pu laisser en évidence à côté de moi.

Et de manière encore plus général encore, le fait d’avoir un espace de vie en ordre favorise aussi un état d’esprit plus aligné.

Je l’ai d’ailleurs constaté : quand tout est rangé chez moi, mes idées sont plus claires, à l’inverse le bazar me perturbe, et mes idées sont plus confuses.

4. Rappelez vous souvent vos objectifs !

Souvent on perd la motivation car on perd de vue nos objectifs, il faut toujours se demander pourquoi on fait ce qu’on fait.

Exemple: pourquoi je vais courir deux fois par semaine ?

Si on se dit simplement qu’on va courir pour courir, alors il est possible que vous n’ayons pas la motivation suffisante pour le faire sur la durée.

Par contre si le but est d’être en bonne santé, de perdre du poids, etc. Alors il y a de fortes chances pour que vous ayez une réelle motivation, et qui sera suffisamment forte pour que vous puissiez y arriver.

De mon côté, j’ai écris mes objectifs dans un carnet et je les relis toutes les semaines, pour bien les garder à l’esprit. Le fait de revoir souvent ses objectifs permet ainsi de booster sa motivation naturellement.

5. Segmenter ses objectifs…

Qu’est-ce que je veux dire par découper ses objectifs ?

Admettons que votre objectif est de perdre 10 Kg. Il est bien probable que le simple fait de se dire que l’on doit perdre autant de kilos puissent nous décourager immédiatement.

Pourquoi ne pas découper cet objectif en sous objectifs ? Si je me dis que je dois perdre 1 Kg par mois sur 10 mois ou bien 2 Kg sur 5 mois alors cet objectif me paraitra plus réaliste.

L’important c’est d’y aller par étape, et par petits pas pour ne pas se dire d’emblée que cet objectif est irréalisable, ce qui aide à booster sa motivation naturellement.

6. Un environnement relationnel positif  pour booster sa motivation naturellement

Maintenez les relations positives et enrichissantes qui vous tirent vers le haut, et faites le tri dans certaines de vos relations.

Notamment les personnes qui passent leur temps à se plaindre, à être négatives, à voir la vie toujours en noire.

Il faut parfois savoir couper court aux relations toxiques qui ne n’apporte rien, et qui ont tendance à nous mettre dans un état d’esprit pessimiste.

Il paraitrait que l’on est la moyennes des 5 personnes que l’on côtoie le plus souvent. L’environnement est donc déterminant pour rester motivé, alors entourez vous des bonnes personnes !

Et vous quelles sont vos astuces pour booster votre motivation naturellement ?

Répondez à cette question ci-dessous dans les commentaires. 🙂 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 26 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis