comment faire disparaitre les cicatrices d'acné avec des huiles essentielles

Comment faire disparaître les cicatrices d’acné naturellement ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Dans cet article je vais vous expliquer comment faire disparaître les cicatrices naturellement. Certaines alternatives naturelles comme les huiles essentielles peuvent être bien plus efficaces que des soins conventionnels. C’est que je vais vous montrer.

Recevez votre fiche conseils en cadeau

Pour apprendre les bases sur l’utilisation des huiles essentielles

Actuellement il est possible de trouver toutes sortes de crèmes qui prétendent faire disparaître les cicatrices d’acné, Bio-oil, Cicalfate et bien d’autres.

Il faut savoir que la majorité des crèmes que vous trouverez en pharmacie ou sur internet contiennent de la paraffine, des matières plastiques (silicones, PEG…), etc.

Souvent ces produits coutent chers et leur efficacité est bien souvent limitée, sans compter que votre peau en prend un coup. Ils sont d’ailleurs bien souvent nocifs pour la santé.

La Bio-oil la fausse bonne idée pour faire disparaître les cicatrices d’acné

Pour en revenir à la Bio-oil, qui n’est en réalité pas bio a fait beaucoup parlé d’elle depuis quelques années. Elle est connue pour estomper les cicatrices en tous genres (cicatrices d’acné, vergetures).

Zoom sur sa composition

Voici la composition de la Bio-oil :

Paraffine liquide, triisononanoin, cetearyl ethylhexanoate, isopropène, palmitate de rétinol, tocopheryl acetate, huile de fleur de camomille romaine, huile essentielle de lavande, huile essentielle de romarin, extrait de fleur de souci officinal, huile de graine de tournesol, huile de glycine de soja, BHT, bisabolol, parfum, amyle cannelier, salicylate, Huile essentielle de citronnelle, coumarine, eugenol, geraniol, hydroxyde de citronnelle, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, limonène, linalool, alpha-Isomethyl ionone, CI 26100

Les 3 à 4 premiers ingrédients sont les ingrédients majoritaires de la composition, on peut même aller plus loin et dire qu’ils représentent 90 % de la composition… Alors quand vous utilisez de la Bio-oil sachez que vous appliquez avant tout sur votre peau les produits suivants :

  1. Parrafine : hydrocarbures d’origine minérale, il serait nocif pour la santé.
  2. Triisononanoin : c’est un solvant dérivé du pétrole qui permet d’agir sur la viscosité du produit. En somme cet ingrédient n’a pas d’effet bénéfique pour la peau.
  3. Cetearyl ethylhexanoate : agent qui permet d’adoucir la peau. C’est un produit synthétique d’origine végétal. Sans intérêt particulier pour la cicatrisation de la peau car trop transformé chimiquement.

Si vous regardez de plus près dans cette liste d’ingrédients, vous pouvez constater la présence d’huiles essentielles. Dans la Bio-oil, ils sont les seuls actifs cicatrisants avec le bisabolol…

Alors oui, ce produit a peut-être le mérite de montrer une efficacité sur les cicatrices, pas mal de photos avant/après utilisation de Bio-oil circulent sur le net.

Pour conclure sur cette Bio-oil

Je pense que le fabricant a voulu jouer sur une texture intéressante (à moindre coût, car oui la paraffine ça coute pas chère comme matière première). En plus ça se conserve beaucoup plus longtemps qu’une huile végétale naturelle. Admettons que le fabricant de Bio-oil produisent un lot lambda de Bio-oil cette année, je suis persuadée que ce même lot peut être vendu dans 5 ans… Ce qui ne sera pas le cas d’un produit exclusivement naturel.

Bien sûr, il y a des huiles essentielles. Remplissent-elles les critères suffisants pour être considéré de bonne qualité ? On ne sait pas, d’ailleurs vous ne saurait jamais si ces huiles essentielles sont 100% naturelles, 100 % intégrales, 100 % pures ou biologiques car rien ne l’indique. Et si ces huiles essentielles étaient réellement bio, l’industriel aurait mis en avant cet argument marketing, mais ce n’est pas le cas…

Je vous rappelle que les huiles essentielles sont des substances concentrées, les pesticides sont également concentrés après distillation. Pendant longtemps j’ai pensé que la peau était comme une barrière imperméable, en fait c’est tout le contraire ! La peau est une éponge, elle absorbe tout, et tout ce que vous y mettrait passe la barrière cutanée, pour aller dans le sang. Vous avez peut-être déjà entendu dire qu’il faut mettre uniquement sur sa peau des produits que l’on pourrait manger ou ingérer. Est-ce que je serais prête à boire de la Bio-oil, surement pas… 🙂 

Oui il y a bien des huiles végétales en quantité infime (huile de soja…), mais il faut savoir qu’il y a de très grandes chances pour qu’elles soient raffinées, les propriétés sont alors généralement perdues.

Les alternatives pour faire disparaître les cicatrices d’acné naturellement 

Vous pouvez vous tourner vers des solutions plus naturelles : huiles essentielles, huiles végétales naturelles…

Quelles sont les huiles essentielles aux propriétés cicatrisantes ?

  • La ciste ladanifère : cicatrisante puissante et astringente.
  • La lavande fine, la lavande vraie et la lavande aspic : régénérantes, apaisantes et antiseptiques.
  • L’hélychrise italienne : cicatrisante cutanée, à utiliser avec parcimonie car elle coute chère.
  • Le petit grain bigarade : réparatrice, régule la sécrétion du sébum.
  • Le romarin à verbénone : cicatrisante et tonique cutanée (adaptée aussi pour la couperose).
  • Le géranium rosat : régénérante, et antiseptique. Super odeur.
  • La myrrhe : anti-infectieuse et réparatrice.
  • Le patchouli : cicatrisante et antiseptique

Comme nous l’avons vu, je vous suggère fortement de choisir des huiles essentielles de bonne qualité (biologique, labels AB ou label européen).

Quelles sont les huiles végétales aux propriétés cicatrisantes ?

  • Huile de rose musquée : action régénérante importante.
  • Huile de calendula : cicatrisante et adoucissante.
  • Huile de pépin de framboise : Réparatrice, cicatrisante et apaisante.
  • Huile d’avocat : vertus cicatrisantes, elle est riche en vitamine A, D, E…
  • Huile de macadamia : cicatrisante, nourrissante, et anti-déshydratation. J’adore cette huile pour sa texture touché sec et pour son odeur.
  • Huile d’amande douce : active la réparation de la peau.

Des beurres végétaux pour la confection de baume cicatrisants

  • Beurre de karité : adoucit et régénère les peaux abîmées
  • Beurre de cupuaçu : propriétés repulpantes et apaisantes
  • Beurre de kokum : nourrissant, ne laisse pas d’aspect gras sur la peau.
  • Beurre de kpangnan : régénérant, nourrissant, antioxydant.
  • Beurre de mangue : réparateur cutané, adoucissante.
  • Beurre de murumuru : nourrissant, touché sec.
  • Beurre de tucuma : nourrissant, adoucit la peau.

On peut les utiliser dans la composition de baumes à base d’huiles végétales et d’huiles essentielles.

Comment préparer un sérum naturel à base d’huiles essentielles cicatrisantes ?

Choisissez l’huile essentielle de votre choix et diluez-la à hauteur de 1% ou moins dans une huile végétale ou dans un mélange d’huiles (voir les listes ci-dessus). Pour faciliter la question du dosage, il faut mettre 1 goutte pour une cuillère à café d’huile pour avoir un dosage de 1%.

Comme je vous ai beaucoup parlé de la Bio-oil, je vous propose aussi de faire vous-même la version naturelle et BIO !

Dans un flacon opaque, versez successivement les ingrédients suivants :

  • 40 ml huile de macadamia
  • 10 ml huile de rose musquée
  • 1 goutte d’huile essentielle de romarin
  • 1 goutte d’huile essentielle de lavande vraie
  • 1 goutte d’huile essentielle de camomille romaine
  • 1 goutte vitamine E (facultatif)

Les huiles essentielles ont naturellement des propriétés bactéricides, ce sérum peut se conserver relativement longtemps. Si vous avez un doute vous pouvez ajouter une goutte de vitamine E liquide pour prolonger la durée de conservation du produit.

Comme quoi, ce n’est pas si compliqué de faire des produits efficaces, et plus respectueux de notre santé.

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire disparaître les cicatrices d’acné naturellement ? 🙂 Répondez à cette question en dessous de cet article.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone
About The Author

Emmanuelle

Je m’appelle Emmanuelle, j’ai 24 ans et j’habite Ile-de-France. Je m’intéresse à l’aromathérapie et à la phytothérapie depuis quelques temps et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en faire un blog. Je souhaite par ce site partager mes connaissances sur ces thématiques mais aussi pouvoir créer un échanges avec mes lecteurs. Pourquoi les méthodes naturelles ? Etant de formation chimiste, je me suis intéressée de près à la composition de mes produits de beauté, et je me suis aperçue que l’intégralité de mes cosmétiques contenaient beaucoup de produits nocifs pour la santé. Dans un premier temps j’ai décidé de faire un grand tri dans mes produits et de garder seulement ceux que je n’arrivais pas remplacer par du bio. Mais par la force des choses, j’ai dû radicalement changer mes habitudes après voir fait allergies sur allergies à cause de mes produits de maquillage et soins pour la peau. Pendant plusieurs fois, je n’avais pas d’autres alternatives que d’utiliser uniquement des huiles végétales comme soins pour la peau, et bien sur j’avais stopper le fond de teint et la poudre, car ma peau ne supportait plus rien. C’est ce qui m’a en partie décidée à sauter le pas pour de bon avec les produits naturels et bio, je n’utilise plus de produits non bio, et depuis environ un an je fais mes propres cosmétiques pour contrôler les ingrédients que je mets à l’intérieur. Mon intérêt pour les huiles essentielles est venu par après, il faut dire que je n’y connaissais pas grand-chose. La seule huile essentielle que je possédais était une huile essentielle de tea tree et je ne savais qu’une chose de son utilisation, j’avais lu dans un magazine qu’on pouvait l’utiliser sur les boutons. C’est pour vous dire à quel point je n’avais pas une connaissance très étendue des huiles essentielles. En fait j’ai commencé à comprendre comment les utiliser avec un livre que l’on m’avait offert, et même avec ce livre je n’avais pas saisi tous les aspects de l’aromathérapie. J’ai dû lire un bon nombre de livres avant de comprendre vraiment à quoi servait les huiles essentielles et les différents usages. Parallèlement je me suis intéressée à la phytothérapie, car il faut savoir que les médicaments actuels sont à 70 % dérivés de molécules naturelles, et notons tout de même qu’au jour d’aujourd’hui peu de personnes sur cette terre ont accès aux médicaments, la phytothérapie est la première médecine des hommes. La pharmacopée chinoise, indienne n’ont plus a démonter leur efficacité. Outre la phytothérapie, j’ai découvert une autre méthode plus prisée des Anglo saxons. Les fleurs de bach, je pense que cette méthode inspirée du principe de l’homéopathie peut trouver sa place à côté de l’aromathérapie. Cette technique naturelle permet de rétablir différents états émotionnels. J’en parlerai sur le blog au même titre que les huiles essentielles et les plantes médicinales. Il vrai que je parle beaucoup des méthodes naturelles mais je ne perds pas de vue le terrain… C’est bien pour cela que je précise dans mes articles que telle ou telle méthode ne peut pas corriger des mauvaises habitudes comme la malbouffe, ou l’inactivité. Il faut bien comprendre que ces alternatives naturelles sont à inclure dans les cadre d’un mode de vie sain. Je vous souhaite une bonne navigation sur le blog !

4 Commentaires

  • Esthelle

    Répondre Répondre 23 février 2016

    Bio-oil est une vraie arnaque : tu penses acheter du bio et du naturel et en réalité, tu achètes du 100% chimique.
    Ceci étant dit, j’avais lu des revues élogieuses sur le produit à l’époque où je me suis intéressée à son action. Donc pour celles qui sont peu regardantes, cela doit malgré tout fonctionner.
    Bonne soirée!

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 28 février 2016

      Bonsoir Esthelle.
      En effet, beaucoup de bruits pour un produit pas si génial que ca ! La majorité des gens ne savent pas comment
      lire les étiquettes des produits cosmétiques ou ne s’y intéresse pas forcément, c’est bien dommage.
      Merci pour ton message et à bientôt !

  • Merci pour cet article détaillé et hyper intéressant!!!
    Autre avantage de ta recette c’est qu’on peut l’appliquer même si on fait encore de l’acné (en prenant des huiles non comédogènes) tandis que la bio oil ne doit pas être appliqué sur peaux à imperfections!

    • Emmanuelle

      Répondre Répondre 28 février 2016

      Je te remercie pour ton message, ça fait toujours plaisir ! Oui tu as raison il vaut mieux éviter la bio-oil en cas d’acné, elle a tendance a boucher les pores.
      Merci pour ton passage sur le blog et à bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Indique le champ requis